domingo, 2 de marzo de 2014

Poesía de Mostafa Daoudia, desde Tetuán.





J’amarre mon bateau
Emporté par les flots
Au port ouvert d’un cœur
Amour nommé senteurs
Les yeux se ravissaient
Les retrouvailles valsaient
Les cœurs se réjouissaient
Tant de bonheur emporté


                     Mostafa Daoudia


No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada